Rejoignez-nous sur Facebook !

GAGUE BOCAR

C'est à l'entrée de l'hôtel que le directeur de course, Jean-Michel Ferron, a donné le départ de la deuxième étape.

 

Un parcours qui a longé le fleuve Saloum sur une dizaine de kilomètres jusqu'à la ligne d'arrivée située au pied d'un immense baobab. La caractéristique de ce parcours, c'est que ce magnifique baobab est visible de très loin, un peu comme le marathon du Mont-Saint-Michel, où l'on voit l'arrivée de la ligne de départ.


L'étape est constituée d'une interminable ligne droite qui longe l'eau à quelques mètres. Un paysage lunaire très roulant que l'ensemble du peloton a apprécié.


De plus, le son des djembés, porté par le vent, s'entend de très loin et cela rajoute une difficulté psychologique à la course.


De nombreux enfants sont venus à la rencontre des coureuses sur cette improbable ligne d'arrivée située au milieu de nulle part, et ils les ont encouragées avec des chants et des applaudissements nourris.


C'est Armelle CROS qui a franchi la ligne en tête suivie par Chistine DUPAS et de Rachel KERHOUAS.


L'action de scolarité scolaire du jour a permis de doter plus de 700 enfants de la garderie au CM 2 sur 4 établissements scolaires différents sur le petit village de Gague-Bocar et à Foundiougne.


Que de sourires complices échangés entre les enfants ravis de recevoir leur dotation et les gazelles qui accomplissent là leur objectif premier : venir donner un petit coup de pouce à cette jeunesse pleine d'espoir.

 

A l'issue de la remise du matériel scolaire, c'est à pied que la tribu a regagné le lieu de résidence après un court passage au marché local.


Après-midi libre et préparation pour le défilé de mode au cours duquel les gazelles joueront les mannequins d'un soir. Ce sera l'occasion de voir ces belles tenues colorées que certaines ramèneront en France.


Demain, c'est sur l"ile de Félir que nous irons avec un déplacement en pirogue à travers les bolongs.

Classement étape 2

Classement général après 2 étapes