Rejoignez-nous sur Facebook !

Samedi 19 Novembre

Les enfants de la plage

N'gor et son ciel laiteux a ouvert les yeux ce matin sur les jeux des enfants. Aujourd'hui samedi il n' y a pas école et de plus c' est le Magal de Touba qui fait converger tous les Dakarois vers ce lieu de pélerinage spirituel. Les rues de la capitale sont désertes depuis hier après midi et c' est dans une ville très calme que nous nous retrouvons. Pour ceux qui n' ont pas pu se rendre à Touba, ce samedi est donc consacré aux petits plaisirs de la plage. Aminata et sa copine Mariame ont déssiné sur le sable une marelle dont les lignes ont bien du mal à résister aux assauts des grands pieds des footballeurs qui multiplient les parties. Aminata semble diriger la partie et ne laisse rien passer à la petite fille en robe longue. Un peu plus loin ce sont quelques garçons qui tapent sur des bidons au beau milieu des pirogues inertes cet après midi. Et puis il y a la marchande : cette petite fille d' à peine six ou sept ans qui a installé derrière un rocher sa petite boutique face à l'océan. Son papa pêcheur la surveille du coin de l'oeil pendant sa sieste et Ami s' en donne à cœur joie avec les enfants de passage devant son petit estaminet. En fin d'après midi c'est la remise des prix d'une grande compétition de pêche au gros qui tente de se donner une posture au milieu de tous ces jeux habituels des enfants. Le grand renfort de la sono de cette compétition organisée par un français n' attire que très peu l'oeil des locaux. Ils lui préfèrent de beaucoup la plage et ses multiples possibilités de loisir et de sports.

 

 

La nuit est maintenant tombée sur Dakar et nous attendons l' arrivée du vol CORSAIR en provenance de Paris Orly avec à son bord les 5 ! Batirunners et les 7 autres membres du staff qui les accompagnent.

Une fois les bagages récupérés, la troupe embarquera dans deux bus en prendra sans tarder la route nationale numéro 1 vers le sud ouest et la région de Dioffior.

Un long voyage qui fera dire à l'arrivée à l' organisateur de l' épreuve que Simal se mérite...

A demain pour le réveil de la troupe dans ce petit paradis.

 

Didier Gomez