Rejoignez-nous sur Facebook !

Dimanche 20 Novembre

La troupe est à bon port.

 

Cette nuit les phares des n' diguendiayes*ont finis de transpercer la nuit africaine et déversé l' armée des batirunners 2016 sur leur campement logistique.
En guise de campement un petit paradis rafraichis par le fleuve et abrité par des dixaines d' arbres protecteurs. 

Ce havre de paix qui va acceuillir durant tout le chantier les courageux coureurs bâtisseurs est en fait le lieu de jeu et de vie des habitants de Simal. Les gens viennent ici laver leurs chevaux, pêcher la crevette abandante ou encore, pour les plus jeunes, jouer au foot sur la plage et multiplier les parties de dames ou de bâtons de bois. Les petites cases de paille sont réparties le long du cours d'eau face à l' est et aux premières généreuses lumières du matin. Le propriétaire y a dessiné une petite piscine très avantageusement intégrée au site et qui sera très appréciée par ces occasionnels du bâtiment.
L' echo lodge de Simal est un des lieux de villégiature des plus prisés au sénégal et fait la joie des militaires, attachés d' ambassades et autres industriels installés à Dakar. Ce lieu est un lieu de repos et de loisir mis a disposition de ce commerçant français installé ici depuis 25 ans. Olivier Jaquemin raconte à loisir les longues conversations, négociations et palabres avec les décideurs locaux pour pouvoir exploiter ce terrain. Le cahier des charges fut posé de façon intransigeante par les chefs du village qui tenaient notamment au plus grand respect des arbres sacrés endormis sur la plage. L'usufruitier de cet endroit absolument incroyable sait à quel point la chance a frappé ce jour là à sa porte. L'installation d'une telle entreprise touristique à Simal et les emplois induits ont été source de revenus non négligeables pour les villageois et le temps a passé. La confiance s'est peu à peu installée et aujourd' hui le campement des flèches bleues offre quelques perspectives économiques à plus d'une dizaine de familles.
Cette semaine Simal tout entier va vivre au rythme de la Batirun. La troupe de vacanciers va pouvoir à loisir échanger avec les enfants, les parents et les enseignants de l'école.
Le chantier du matin sera l'occasion de se colter aux rudesses d'un climat exigeant mais aussi proposer tellement de passerelles comme dirait Philippe Moreau.

 

Didier Gomez

La partie de scrabble entre amis

 

Retrouver des amis c'est souvent prendre plaisir à leur offrir les cadeaux qu' on a imaginé pour eux... Après un échange délicieux entre les « vieux de la vieille » de la batirun dont le plaisir des retrouvailles ne fait que croître, deux mains se sont posées sur mes yeux. La fausse devinette qui était d' identifier son auteur a pris fin dès lors que j'ai entendu sa voix inimmitable. Monsieur Thiam, l'un des professeurs de l'école primaire de Simal était là pour nous saluer.

Notre ami a ensuite cheminé avec nous vers la petite maison Ty Saloum de l'association et inauguré son nouveau jeu de scrabble. Joueur et philosophe, Mamadou Thiam a installé une indécente partie à son avantage dystillant parfois des commentaires comme : « Tiens, les A semblent s 'être installés durablement dans mon jeu »... Anne Rennesson qui lui avait offert cette jolie boîte se délectait de ce moment rare. La tâche de fabriquer des images pour alimenter ces pages et le stress de la projection du film de la semaine vendredi soir ne laissera peut- être pas la place à une quelqconque revanche...

 

Monsieur Thiam s' en est allé ensuite, non sans avoir félicité son adversaire en lui rappelant que la tactique était l' élément déterminant du jeu.

Celui qui s' est appelé lui même le chanceux débutant devait en effet prendre congé pour préparer la visite du chantier par les batirunners qui attaquent les choses sérieuse demain matin à 7 h 30.

On y est !... Enfin se disent les nouveaux...

 

Didier Gomez