Rejoignez-nous sur Facebook !

Suivez le guide

Odile s' était promise de revenir, mais pas seule. Après deux participations, la coureuse royannaise a proposé à Sandrine, non voyante, de l' accompagner dans cette aventure auprès des enfants de Simal.
De cette rencontre fortuite lors d'une soirée salsa, les deux femmes se sont liées et Sandrine s' est rapidement laissée convaincre de s' engager dans cette histoire solidaire.
Avec leur club d' athlétisme et leur petite association elles ont remuées les montagnes qui n' existent pas chez elles pour réunir les fonds nécessaires à leur projet. Autour d'elles tout le monde s' est mobilisé pour leur trouver les fournitures scolaires, les équipements et multiplier les rendez vous dans la magnifique forêt
atlantique, courir avec elles et financer leur opération.
Ce matin, Odile surveille Sandrine du coin de l' oeil et va sans doute se souvenir de ses premiers instants de découverte de l'Afrque et de Simal en particulier. Elles vont ouvrir leur grandes valises et déverser dans la tente berbère les gommes, crayons, cahiers et autres règles et trousses qu'elles ont amenés. Christine et Evelyne seront là aussi pour orienter cette nouvelle gazelle dans la répartition de ces dotations et par ci, par là distiller quelques conseils pour la course de demain.

Devant le petit marché artisanal, le duo de gazelles sera encordé comme pour partir à l'assaut d'une forteresse Alpestre. Odille, lien au poignet, guidera Sandrine à travers les ruelles du village. Les cris des enfants en chemin vers l'école feront aussi une trace sonore pour cet équipage rempli d'émotions.

La sénégazelle une bien belle hsitoire à partager...