Rejoignez-nous sur Facebook !

Passage de témoin...

A l'heure où le premier groupe de sénégazelles de Simal retrouvait le sol de France, un autre peloton se constituait devant la tente des dotations scolaires.

Tout doit en effet être confectionné aujourd'hui car la troupe part dans les îles du Saloum dès demain en début d'après midi.

65 femmes dont la démarche est commune mais dont les horizons sont divers. Parmi elles, en effet on compte, cette fois, 8 militaires de carrière. Trois représentantes de l'armée de terre, de l'air et de la marine des Eléments Français au Sénégal basées à Dakar, trois élèves officiers de l'école inter armes de Coëtquidan et deux membres de la base aérienne de Dijon. Ces coureuses seront suivies toute la semaine par une équipe du service de presse des armées dont la mission sera de « rendre compte » comme l'on dit sous l'uniforme des exploits des unes, des sensations des autres et du vécu formidable de toutes.

Le campement de Simal a donc retrouvé tout son petit monde, et ce depuis quatre années. Ce soir, Jean-Michel Ferron et son équipe distribueront les maillots et les dossards aux concurrentes qui vont en découdre sur Samba Diallo demain puis sur trois îles au fin fond des méandres du fleuve.

Un repos réparateur devrait remettre les voyageuses en pleine forme cette nuit pour attaquer au mieux cette semaine exigeante qui les attend.

Ces pages devraient être alimentées depuis une base connectée en face de l'île du diable où le bivouac est déjà installé. Vous pourrez donc nous suivre et découvrir les magnifiques paysages qui seront notre décor quotidien durant cette « campagne »...