Rejoignez-nous sur Facebook !

L'île déserte de Sangomar.

15 tonnes de matériel logistique à charger sur une seule pirogue ! C'était notre mission ce matin. Comme les gazelles se dirigeaient vers Dionewar pour rejoindre ensuite l'arrivée à l'école de Niodior, le camp de trois jours et trois nuits devait disparaître... Et les crabes de Sangomar retrouver leur territoire.

Tout s'est passé en moins de trois heures pour, au final retrouver une embarcation surchargée de matelas, des tentes repliées et roulées sans parler des bagages des coureuses. La traversée du delta Niominka s'est faite sur une mer calmée après la houle respectée par les pêcheurs la nuit dernière.

Après un bivouac dont tout le monde se souviendra par ses imposantes lumières, cette nature gigantesque et les animations proposées en soirée, la troupe de la Sénégazelle a retrouvé le campement de Simal où le séjour doit s'achever.

Demain, c'est la dernière course de l'aventure et la dernière distribution de matériel scolaire aux enfants de l'école de Dioffior. Une dernière tâche nous incombe ce soir : remettre aux écoles non rencontrées des dotations préparées pour elles en début de semaine. Ainsi quelques charrettes arrêteront le pas lent de leur cheval sous le grand fromager. Les instituteurs et quelques écoliers repartiront ensuite dans la nuit tombante vers leur village avec des cartables, des cahiers, trousses et crayons pour toute une année.

Demain, c'est la dernière course de l'aventure et la dernière distribution de matériel scolaire aux enfants de l'école de Dioffior. Une dernière tâche nous incombe ce soir : remettre aux écoles non rencontrées des dotations préparées pour elles en début de semaine. Ainsi quelques charrettes arrêteront le pas lent de leur cheval sous le grand fromager. Les instituteurs et quelques écoliers repartiront ensuite dans la nuit tombante vers leur village avec des cartables, des cahiers, trousses et crayons pour toute une année.

Ce soir, la veillée au bord du fleuve commencera déjà à ordonner l'inventaire des rencontres et des émotions que chacune aura pu vivre durant cette deuxième semaine de la Sénégazelle 2014 en Afrique.

Course de Niodior.

Une dernière île et une dernière course demain sont au programme de cette édition 2014 de la Sénégazelle des îles.

8 Kilomètres et 400 mètres sur la langue de sable de Dionewar au départ d'une épreuve presqu'entièrement constituée de sable mou. C'est un peloton au complet mais fatigué qui a pris le top départ dont cinq randonneuses. L'arrivée s'est faite dans l'école 2 de Niodior où les enfants n'ont pas céssé de chanter une chanson bien connue maintenant. « Sénagazelle, bienvenue à l'école 2 »

Ce soir les concurrentes retrouvent leur nid douillet de Simal et le confort d'un campement sédentaire qui sera sans nul doute très apprécié par les « aventurières ».