Rejoignez-nous sur Facebook !

ETAPE DE NIODIOR

« NO STRESS » c'est ce qui est écrit sur la pancarte à l'entrée du village de tentes, cet espace qui a été choisi de longue date par l'organisation est situé à l'embouchure de l'océan, à quelques minutes de pirogues de Falia, Dionewar et Niodior qui ont été les trois destinations sportives et solidaires au milieu des iles du Saloum. Cette petite langue de sable a accueilli pendant trois jours notre groupe et le bouche à oreille a vite fonctionné car de nombreux artisans sont venus, parfois de très loin, pour venir tenter de vendre quelques souvenirs du Sénégal. Mamadou, Paco, Momo sont ceux qui ont eu le droit de s'implanter là quelques jours et étaler leur artisanat. Les pirogues sont ancrées juste devant les tentes. Elles attendent les gazelles pour les emmener jusqu'au départ l'étape du jour à Niodior. Les chefs d'embarcation sont tout proches et ils surveillent.....si par hasard le vent changeait de sens.


Mais tôt le matin et en soirée, nous avons eu la visite des « mout-mout », des petits insectes pratiquement invisibles à l'oeil nu et particulièrement vivaces et urticants....C'est la période actuelle de pleine lune qui est à l'origine de ce phénomène naturel.


7h30 c'est le départ des deux premières pirogues. Il y a le staff et les randonneuses ; les coureuses suivant à 8h00. C'est une étape plutôt roulante de 7,8 kilomètres qui va amener les participantes jusqu'à l'école élémentaire.

 

Départ original puisque c'est une épreuve contre la montre qui a été proposée par Jean-Michel FERRON,le directeur de course, ce qui a permis aux gazelles de se voir sur le parcours car les premières du classement général sont parties en dernier. Elles sont passées par un espace original, en effet elles ont longé, sur plus de cinq cents mètres, une bande de sable de quelques mètres de largeur, qui est quasiment recouverte à marée haute, et les gazelles se sont croisées puisque c'est un aller/retour qui était proposé sur cette partie du parcours .


L'arrivée est somptueuse, elle est située sous des anarcadiers, dans la cour de récréation, à l'abri du soleil qui commence sérieusement à chauffer....tous les élèves sont sortis pour accueillir les participantes en chantant et criant dès qu'ils aperçoicent une concurrente au dernier virage.


Côté course, c'est le même trio qu'hier à savoir Julie MARTIN, Caroline GUIIBBAL MARLATS et Marie CARRARA qui compose le podium du jour. La dotation scolaire a été effectuée calmement et nous avons eu droit à la visite de la salle d'arts plastique où les élèves donnnent libre cours à leur imagination artistique en dessin, collage, modelage....sous la houlette d'un des instituteurs amoureux du bel art.


Dans l'après-midi, retour à l'Ecolodge de Simal pour la fin de séjour. Cette escapade dans les îles du Saloum a vraiment été appréciée par l'ensemble de la tribu. Elle a permis de découvrir un espace maritime préservé où la faune et la flore ont réussi à prendre le dessus sur des problèmes écologiques bien réels : surexploitation des zones de pêches, abus de construction en bord de littoral...


Demain, dernière étape à Diofior où la fête sera belle...

Classement Etape 4

Classement général après 4 étapes