Rejoignez-nous sur Facebook !

Le temps et la mémoire du fleuve

Le canot à moteur de la croix rouge est sur le flanc...

Depuis le début de cette semaine « Sénégazelle » les impressions s' entre choquent, les sentiments se bousculent, les ressentis contradictoires. La densité du programme est là et nous fait oublier que le temps passe à toute allure alors que dans la même seconde le temps semble s' arrêter. Le décor dans lequel nous évoluons nous installe sur une scène immuable. Quelques objets soulignent cette sensation d' immobilité. Par exemple, cette embarcation du ministère de la santé, flambante neuve il y a encore deux ans, qui semble soumise à son destin : elle va mourir là, sur ce sable blanc de la petite plage de l' hôtel Foundiougne. Cette vedette rapide, destinée à acheminer les urgences médicales, n' a pas livré grande histoire sur son livre de bord... Tout le monde, ici, pourra vous confirmer qu' il ne l' a jamais vue naviguer, encore moins allumer son giro phare bleu. « Be leu » comme dit le petit Abdoulaye SY. Inerte, à jamais sans doute, cette carcasse de plastique dont les couleurs de son autorité de tutelle la font encore exister, a ses secrets. Elle aura été sans le vouloir la confidente bien involontaire des conversations des gazelles qui de retour de l' école du jour racontent sans fin leur matinée, celle de la veille et celle du jour d'avant...

Les échanges avec les enfants et leurs enseignants, l' exigence des courses répétées durant cinq jours , ces émotions du moment qui feront tant de souvenirs exigeront sans doute pour certaines un retour ici dès que l'occasion se présentera...

Le petit bateau sera encore là et pour celles qui doutent encore que les aiguilles qui marquent le temps continuent de tourner, tourner encore...

Demain, c'est pourtant vrai, c 'est la dernière...

Déjà !

Classement étape Thiaré

Classement Général