Rejoignez-nous sur Facebook !
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)

Une Sénégazelle

Une Sénégazelle, c’est avant tout une femme comme vous et moi… enfin pas comme moi, mais plutôt comme vous !
Ici un grand nombre d’entres elles se déplacent à plusieurs amies et parfois même en famille entre mère et fille. Les autres arrivent seules, mais ne le restent pas longtemps.
Elles semblent toutes animées par une énergie sans limite, avec l’envie de vivre l’aventure à 200%, que ce soit physiquement avec la course, ou sur le plan solidair avec les enfants rencontrés dans les écoles. De toute façon, ce sera une aventure qui permettra à chacune de mieux se connaitre.
Cette « histoire » a souvent débuté il y a plus d’un an, sur un coup de tête ou bien réfléchie lors d’une soirée entre amies. Et à partir de ce moment là, impossible de lâcher ce projet. Au contraire, plus elles en ont parlé et plus cette idée a semblé être une évidence.
Solidarité est le mot principal mis en avant. Elle prend la forme de collecte de fournitures scolaire qui seront distribuées dans les écoles rencontrées, mais aussi de projets pédagogiques à partager avec les professeurs et les enfants.
Certaines Sénégazelles sont venu ici avec des lettres, des dessins des messages de petits écoliers Français qui suivent l’aventure avec intérêt et passion. En retour, ils espèrent recevoir des messages d’enfants Sénégalais pour pouvoir s’imaginer un univers réel mais tellement lointain du leur.
Ces messagères sont investies d’une mission qui les a animée une grande partie de leur année. Et tout prend subitement corps et consistance, lors de l’arrivée de la 1ere étape, à la porte d’une école primaire. L’accueil de ces centaines d’enfants applaudissant à tout rompre, riant, chantant encourageant … c’est de l’amour en barre qu’elles recoivent brutalement, ce qui déclenche d’ailleurs toutes sortes de réactions chez elles. De la pudeur à l’explosion de larmes d’amour mêlée à de la reconnaissance.
Cette 1ere arrivée restera gravée dans toutes les mémoires des personnes présentes. Des petits et des grands. Cette 1ere arrivée est faite de sincérité.
C’est là que chacun puise ses motivations pour créer, accompagner ou participer à la Sénégazelle. Si vous y avez déjà participé, vous savez de quoi je parle et vos souvenirs de ce moment là doit vous faire venir instantanément des frissons d’émotions, et si vous n’êtes pas encore Sénégazelle, alors il ne faut pas hésiter… faites en partie, cette expérience vous apportera des émotions et une motivation que vous n’imaginez pas encore.

Cyril Bussat

La course commence...

A 7 h 30, départ des randonneuses. A 8 h, départ des coureuses. Première étape de cette Sénégazelle 2017 en direction du petit village de Yayème, soit un parcours de 11 kms.

 

Après un départ de course rapide, 4 coureuses se sont dégagées du peloton. Le terrain est plat mais les appuis sont difficiles car les pistes sont sablonneuses. Au ravitaillement, situé à mi-course, Géraldine LECLOU avait déjà creusé l'écart avec un groupe de plusieurs poursuivantes.

 

Le ciel plutôt nuageux offrait une température agréable mais les nuages se sont vite dissipés et la fin de course a été plus éprouvante. Le son des calebasses des parents d'élèves de Yayème annonçait l'arrivée proche et c'est une véritable haie d'honneur que les enfants ont formé pour accueillir les concurrentes.

 

L'émotion était palpable sur cette ligne d'arrivée et le trio gagnant du jour est : Géraldine LECLOU, Sandrine LE BRAS et Bénédicte BERNE. Mais c'est tout le groupe qui est à féliciter car cette étape qui était le plus longue de la semaine a tenu toutes ses promesses.

 

Ce sont deux écoles qui ont été dotées aujourd'hui, l'école élémentaire publique et l'école élémentaire privée avec plus de 400 enfants. Après un discours chaleureux des directeurs, chaque élève a reçu une dotation scolaire des mains des Gazelles.

 

L'après-midi a été consacré à la préparation des dotations du lendemain, puis un spectacle de la chorale de Mar Lodg a été proposé pour clore une journée bien remplie.


Rendez vous demain pour une étape qui se déroulera sur une ile proche du campement de l'écolodge de Simal, lieu de résidence pour toute la semaine.

Classement - Etape 1

Copie de Nouveau Document (10)
Copie de Nouveau Document (10)