Rejoignez-nous sur Facebook !

Ce matin : début de la construction

Ce matin , c'est le jour tant attendu, celui du début de la construction de la classe du collège de Diofior 2.

 

C'est en charrettes que le groupe s'est rendu à l'école. Un déplacement de vingt cinq minutes géré par l'Association des Parents d'Elèves du collège.


Après une présentation rapide du travail du jour, à savoir le montage des murs, Alioune, notre chef de chantier répartit le groupe sur les différents tâches, fabrication du ciment, transport des parpaings, peinture des ouvertures métalliques....bref tout le monde est au travail.


L'ambiance est conviviale et les blagues de chantiers ne manquent pas. Quelques locaux sont venus se joindre au groupe, "Pour participer à la fête" comme ils disent, mais surtout pour être fièrs de pouvoir dire : "j'y étais....". C'est cela l'esprit BATIRUN.......amitié, solidarité et bonne humeur.


Mais tout de même, pas évident de tenir le rythme toute la matinée...la pause "Pastèque" de 10h00 est la bienvenue. Une quinzaine de minutes pour s'asseoir un peu, se désaltérer et voir de loin les murs qui ont été montés.


Dans cette première journée, le préparation des échafaudages prend beaucoup de temps. Il faut qu'ils soient bien sécurisés, la partie supérieure des murs est à quatre mètres du sol...pas de bêtises...


12h30, fin de chantier. Mission accomplie, les murs sont montés, demain ce seront les enduits intérieurs et extérieurs, une partie beaucoup plus technique que ce matin.

 

17 h 00, départ de l'étape du jour...

17h00, départ de l'étape du jour qui a été réduite à 7.4 kilomètres par le directeur de course afin de préserver le potentiel physique du groupe. C'est à travers les champs de mil et d'acacias que la première partie du parcours a été tracé. Le peloton s'est très vite étiré car la tête de course est partie sur un rythme très élevé. Olivier SANDOZ et William PERONNE ont vite pris les chose en main suivi de très près par Philippe MOREAU. Les féminines ont tenu la dragée haute aux concurrents masculins avec dans l'ordre d'arrivée Maryline HUCHET, Severine BERTHE et Marie-hélène RIFFAUD.
Le ravitaillement situé à mi parcours a permis de rafraichir les corps et les esprits avant les trois derniers kilomètres sur une piste sablonneuse refléchissant une chaleur intense.
A l'approche de l'arrivée le son des djembes a motivé les concurrents qui ont franchi la ligne d'arrivée située juste en bord de fleuve. Cette premère étape a tenu toutes ses promesses en faisant découvrir la brousse environnante et une végétation variées et luxuriante.
Demain, l'étape de Yayème sera plus "trail" avec un peu de dénivelé et la traversée d'une forêt d'eucalyptus et de bamboos. A demain....

Classement étape 1 - RHO