Rejoignez-nous sur Facebook !

SAMBA DIALLO

Quelle journée... !!!


Après la première étape de ce matin, dont l'arrivée était située à la petite école de Samba Dialo, toute la tribu a déménagé vers la pointe de Djiffer, à une heure de 4X4.

 

Mais revenons à l'étape de ce matin. Une distance de 10.1 kilomètres à travers la brousse qui a permis à Laetitia BERTHELOT de se distinguer avec trente secondes d'avance sur Sophie SAVARIAU. Mais c'est toute la tribu qui est à féliciter car ce premier tracé proposé par la direction de la course était vraiment difficile avec des sentiers très sablonneux sur les trois-quarts du parcours.


L'accueil sur la ligne d'arrivée a été préparé par le Directeur de l'école et le Président des parents d'élèves. Danses endiablées et djembés, un cocktail sonore et visuel très colorés et qui s'entendait à plusieurs kilomètres.


Après le déjeuner, déplacement vers "No-Stress Island" à l'embouchure de l'océan Atlantique.
Le lieu du campement où le groupe va rester trois nuits est un écrin situé à l'embouchure du Saloum.
Cette parenthèse va permettre aux Gazelles de vivre pendant trois jours dans un endroit reculé de toute vie. Tout a été recréé, l'hébergement, le restaurant, la cuisine, les douches, les toilettes et même le bar. Mais tout est éphémère car dans 72 heures, l'endroit sera rendu à la nature, propre, sans aucune trace de passage si ce ne sont les marques des 17 tentes mauritaniennes où dormaient les gazelles. Tout le reste de l'année cette île est déserte où seuls les crabes prennent possession des lieux. Elles partiront le matin en pirogue vers la ligne de départ afin d'aller doter en matériel scolaire des écoles où aucun touriste ne se rend car retirées de tout. Trois merveilleux parcours attendent les coureuses dont le premier, demain, vers l'île de Falia, à 40 minutes de pirogue du bivouac.


Ce soir, les gazelles s'endormiront bercées par le chant des vagues. A demain.

ETAPE 1