Rejoignez-nous sur Facebook !

Mardi 12 Avril.

Ce sont quatre écoles qui ont reçu la visite de la sénégazelle ce matin à Foundiougne. Deux écoles maternelles et deux écoles élémentaires. Les coureuses se sont donc réparties dans chacune d' elles et ont pu profiter pleinement des enfants qui les attendaient. Chez les plus petits ce sont des chansons, des comptines et des jeux qui ont animé la fin de la matinée. Une réelle effervescence habitait la commune aujourd' hui mardi avec le Louma, le marché hebdomadaire. Pour construire ce grand spectacle, un curieux trafic routier se met en place dès les premières heures de la journée avec les charrettes venues des campagnes alentours, des motos taxi, des minibus surchargés de marchandises et bien sûr les villageois qui n' hésitent pas à traverser souvent à pieds ou a vélo, la savane profonde pour se rendre à ce rassemblement populaire. C' est ce théâtre bruyant que les gazelles ont traversé pour atteindre les écoles à leur retour de la course. La plus longue épreuve de la semaine avec plus de 11 Kilomètres au compteur au départ de l'hôtel et jusqu' au grand baobab de Gagué Bocar. Après avoir traversé les petites cases de pêcheurs au bord du fleuve, le peloton, déjà très allongé à cet endroit, a abordé le premier ravitaillement. Il a ensuite profité d' une légère brise de côté. Un accompagnateur bien apprécié des coureuses car il faisait vite très chaud ce matin. Sur un sol type « crème brûlée », la longue file des maillots jaunes fluo a suivi la berge avec en point de mire les flammes de la ligne d' arrivée abritées par le fameux grand arbre. Au son des djembés et accueillis par une haie de petits écoliers locaux la troupe s' est reconstituée petit à petit et le balisage enlevé au passage de la dernière concurrente.

Cet après midi les gazelles ont été acheminées en charrettes vers M.Bellane où sera donné le départ de l' étape de demain.

Classement.

Classement général après deux étapes.