Rejoignez-nous sur Facebook !

ETAPE DE DJILOR DJIDIACK

C'est une nouvelle école qui a été rencontrée ce matin, l’école élémentaire de Djilor Siné avec plus de 250 élèves. Les enfants de CM2 sont absents car ils sont en examen pour le passage en sixième….certains instituteurs sont aussi absents car ils controlent ces devoirs surveillés.

 

Le départ de l’étape a été donné dans l’enceinte de l’Ecolodge de Simal, puis le parcours a amené la tribu à travers le village de Simal avant de suivre une route goudronné sur un kilomètre puis replonger dans la brousse pour l’arrivée finale. Le djembéiste, Babacar, de l’organisation, met de l’ambiance sur la ligne d’arrivée. Les mamans sont absentes car il y a eu le décès d’un élève la semaine dernières et le deuil n’est pas terminé.

 

C’est Emmanuelle VALDOR qui franchie la première l’arrivée avec trois minutes et trente secondes d’avance sur Séverine LEGALL. La troisième est Emmanuelle BORDAIS suivie de Carine FAVE et Claire SCLEAR qui sont passées main dans la main en quatrième position ex aequo.


Le classement général n’a pas changé mais la bataille va être rude pour les places d’honneur.


La distribution des dotations scolaires s’est très bien déroulée et chaque enfant a reçu son trousseau scolaire.

 

Chaque jour, une attestation de dons est co-signée par le Directeur de l’établissement rencontré et l’association Bretagne-Outdoor. Un exemplaire est envoyé à la Direction de l’Enseignement Elémentaire au Ministère de l’Education Nationale à Dakar et un exemplaire à l’Inspecteur d’Académie. Cette démarche permet d’authentifier cette opération de solidarité scolaire afin qu’elle soit reconnue par les autorités sénégalaises.

 

A l'issue de la remise des dotations scolaires, la tribu s'est déplacée vers l'école des tout-petits de Djilor, lieu de la BATIRUN 2019. La visite avait été préparée la veille et les gazelles ont été très émues de voir qu'un tel challenge a pu être relevé en 5 jours, construire une salle de classe. Les 55 batirunneurs et batireunneuses peuvent être fièrs de leurs efforts, la classe est opérationnelle et accueille la moyenne section maternelle soit 35 enfants de 4 et 5 ans.


Les toilettes aussi avaient été refaites à neuf et elles sont très bien entretenues.


Une visite qui aura donné envie de venir à quelques gazelles sachant que l'organisateur n'a pas manqué de préciser que cette aventure est mixte. L'idée originale de cette action sportivo-solidaire liée à la construction d'une salle de classe est venue du fait que l'inscription des hommes n'est pas ouverte sur la Sénégazelle.


Retour vers l’écolodge en pirogue dans une ambiance athmosphérique difficile, le vent s’est brutalement levé et l’embarquement dans ces embarcations locales est compliqué. Quarante minutes à travers les bolongs, la mangrove et toute cette faune et flore locale, un beau moment de découverte de l’environnement et ce merveilleux fleuve qu’est le Sine Saloum.


En fin d’après midi une rencontre dans les familles a été préparée. Le principe est d’aller partager le thé chez l’habitant et de discuter entre femmes. Un moment d’échanges souvent très fort et la prise de conscience du statut parfois compliqué de la femme en Afrique.


Demain, l’étape sera originale car c’est le tour d’une île qui sera proposé et ce sont des écoles dites « non-rencontrées » qui viendront vers le groupe afin de recevoir une dotation.


A demain pour de nouvelles émotions

Classement Etape 2

Classement Général après 2 étapes