Rejoignez-nous sur Facebook !

2ème jour...

7h30......départ du convoi "charrettes" vers l'école de Diofior. Vingt cinq minutes de transfert et c'est l'arrivée au collège. A peine arrivés, la cloche retentie, signal de rentrée dans les classes....certains élèves traînent et aimeraient certainement donner un coup de main au chantier plutôt que de suivre le cours du jour...mathématiques, sciences humaines, arts plastiques.....


Après la prise en main du groupe par Alioune, le chef de chantier, c'est la journée des enduits intérieurs et extérieurs. Un travail très technique qui demande beaucoup d'attention. De ce travail dépendra la qualité visuel de ce bâtiment. A l'intérieur, il y aura la peinture directement sur cet enduit. A l'extérieur, il y aura une couche de crépi qui permettra de  récupérer les quelques imperfections.


10h00, pause "pastèque". C'est toujours un moment de convivialité qui permet d'apprécier le travail en cours et donner ses commentaires......"Quels talents....", "Vraiment du travail de pro....". Mais c'est aussi le moment de se raconter les anecdotes de la matinée.....avec la scène improbable de Martial, notre valeureux non-voyant, qui a continué à remplir la brouette de ciment , mais après que la brouette s'en soit allée....il a eu droit au "Gaston du jour", t-shirt remis à celui qui aura fait la plus belle boulette ces dernières vingt quatre heures...


12h30, levée du chantier. La mission accomplie, c'est le coeur gonflé d'émotions que les batirunneurs et batirunneuses reprennent le taxi local pour retour à l'Ecolodge de Simal.

16h00, départ en taxi brousse vers la ligne de départ de l'étape du jour. Le parcours le plus long de la semaine avec 10.2 kilomètres au compteur. Et il fait encore un peu chaud à 17h00 au moment du top départ du directeur de course, Jean-Michel Ferron. Un parcours qui a fait l'unanimité, à travers une végétation luxuriante, acacias, manguiers, baobabs et palmier roniers. L'arrivée est dans l'enceinte même de l'écolodge....et l'animation assurée sur la ligne d'arrivée par les femmes du village est riche en rythme et en couleurs.....on entend les djembés loin de l'arrivée......cela motive pour le dernier kilomètre.

 

C'est un quatuor main dans la main composé de François HOUNDONOUGBO, Olivier SANDOZ, Philippe MOREAU et William PERONNE qui franchit la ligne d'arrivée, preuve d'une grande sagesse et d'une grande humilité de ces grands champions. Côté femmes, ce sont Marie-Hélène RIFFAUD et Séverine BERTHE qui franchissent ensemble les derniers mètres. Julie BESSON complète le podium féminin du jour.


En soirée, c'est un défilé de mode locale qui a terminé une journée encore bien remplie.

 

Demain une étape improbable sera proposée au groupe avec un départ à 19h00 pour une étape de nuit sur l'ile de Firane......A demain..

Classement étape 2 - YAYEME

Classement général après 2 étapes