Rejoignez-nous sur Facebook !

ILE DE FELIR

7H30....Rendez-vous au ponton de l'hôtel où six pirogues attendent les gazelles. C'est sur l'île de Félir, située à une quarantaine de minutes de navigation, que se déroulera l'étape du jour. L'année dernière, la Sénégazelle est revenue à la rencontre de cette petite école, qui est rencontrée depuis 2008, après une interruption de deux ans.


La traversée permet de voir la faune et la flore très diversifiées.. Pélicans, cormorans s'envolent à l'approche des embarcations. Un merveilleux spectacle matinal avec un lever de soleil aux couleurs jaunes et orangées.....on en prend plein les yeux.


Le parcours du jour est une grande boucle de 9.9 kilomètres. Plusieurs plages jonchées de coquillages sont traversées. Il y a des passages dans de la haute végétations. Le balisage doit être suivi minutieusement pour ne pas s'égarer sachant qu'il n y a aucun risque de se perdre... nous sommes sur une petite île !


Le départ et l'arrivée sont situés devant la petite école de ce village de pêcheurs dont l'activité principale, autre que la pêche, est la fabrication de pirogues. Le chantier est situé juste à côté du débarcadère et c'est là que les artisans du village fabriquent de leurs mains ces embarcations…toujours les mêmes rites de fabrication, toujours la même ingéniosité, pas de plans, tout est en mémoire. Les ouvriers de Félir sont renommés à travers tout le Sénégal et les pêcheurs viennent de loin pour commander ces bateaux, outils de travail précieux pour ces gens de la mer.


Aujourd’hui, l’action de solidarité scolaire s’est effectuée en dehors des classes, juste devant les bâtiments. Ils ont tous reçu leur trousseau, de la maternelle au CM2 soit plus de 300 élèves. Des chants ont ponctué les remises avec la présence du chef du village et du président des parents d'élèves. Les mamans avaient bien préparé notre accueil, callebasses, djembés....beaucoup d'ambiance sur la ligne d'arrivée.

 

Pour la course, le trio de tête est le même qu'hier à savoir Armelle CROS, Christine DUPAS et Marine DUTREIGE. La quatrième est Lydie AVERTY et elle remonte au classement général.

 

Le retour à Foundiougne a permis de traverser à nouveau les bolongs et la mangrove avoisinnante.

Les quatre pirogues de notre convoi maritime sont côte à côte, il y a beaucoup de vent et les embruns claquent sur les coques et rafraîchissent les passagers. Le courant est défavorable et il faut une bonne heure pour faire le chemin inverse du matin.

 

Dans l’après-midi, les gazelles ont été conviées à se rendre dans une famille de Foundiougne afin de pouvoir parler entre femmes sur les conditions de vie locale. Le principe est d'aller offrir le thé, geste symbolique mais très apprécié par les autochtones. Un beau moment d’échanges, trop court pour certaines…

 

Demain, direction SOUM. Une autre page de solidarité va s'écrire.

Classement étape 3

Classement général après 3 étapes