Rejoignez-nous sur Facebook !

Vendredi 15 Avril.

Soum 2... Deux : identifie l' autre établissement scolaire du village qui nous a accueilli ces deux semaines à Foundiougne. Ici on vit de la culture et de l' élevage, sur la petite place les femmes se réunissent pour vendre les produits maraichers et les volailles. Plus haut, une autre femme à la corpulence impressionnante nous invite à goûter ses beignets. Délicieuse pâte rose, sucrée et trempée dans l' huile d' une bassine fatiguée. Cette dame lève parfois le nez pour assister à cette agitation du marché du matin.
Dans une ruelle de sable, plus loin, une minuscule charrette tirée par deux bourricots aux oreilles grises et tendues, transporte des centaines de jerricans de plastique remplis d'eau. Ce porte à porte est assuré par un petit bonhomme haut comme trois mangues et sans doute encore loin de ses dix ans. Il ramasse ainsi les bidons vides et promet de les rendre avec le plein. Au sortir du village il ne rentrera pas dans l' école qu' il n' a sans pas beaucoup fréquentée. Dans cette école « 2 » comme celle de la semaine passée, des dotations vont assurer l' essentiel de la scolarité des enfants inscrits. Depuis 2007, les parents de ces élèves et les instituteurs savent qu' ils pourront compter sur cette manne vitale.
Aujourd' hui les gazelles ont traversé Foundiougne et emprunté le boulevard central, là même où une délégation de la Sénégazelle a défilé la semaine passée pour la fête de l' indépendance. Les coureuses se sont ensuite enfoncées dans la savane très boisée en direction de M.bassis terminus du train comme on dit à la SNCF !... Cette école, généreusement sonorisée, a été le décor d' un échange très émouvant avec les enfants. Ajouté aux efforts consentis toute la semaine quelques participantes avaient les yeux humides et affichaient des visages comblés de bonheur. Les témoignages sur la ligne d' arrivée puis dans les classes lors de la dernière distribution étaient unanimes quant à la densité de l' événement.
Cet après midi chacune va pouvoir remplir sa valise de cacahuètes et autres petits objets souvenirs avant de récupérer de l' engagement physique investi. Au retour en France, il sera alors bien temps de trouver une petite boîte dans laquelle ranger toutes ces émotions, tenter de raconter toutes ces rencontres avec les familles et partenaires.
Ces beaux projets pédagogiques, ce voyage préparé depuis si longtemps est désormais une réalité, celle de toutes celles qui l'ont vécu.

Le mot du directeur de la course

VENDREDI 15 AVRIL 2016
Cinquième et dernière étape ce matin avec 8.2 kilomètres au programme. La tribu des gazelles a traversé le centre-ville précédé par le véhicule de sécurité des sapeurs-pompiers locaux. Les gazelles étaient fières de montrer leurs maillots a toute la population qui les acclamées en ce début de parcours original. Consigne du directeur de course : interdit de dépasser le véhicule qui ouvre la course. A mi-parcours le ravitaillement est le bienvenu car les organismes sont sollicités. Un parcours très « trail » à travers la végétation environnante : acacias, baobabs, palmiers, manguiers…On entend au loin le bruit de la sonorisation mise en place sur la ligne d’arrivée. La musique rythme les arrivées et chaque gazelle reçoit une médaille taillée dans le bois local et remise par un élève ou le directeur de course. Il faut remercier les parents d’élèves et le responsable des partenariats de l’école élémentaire de M’Bassis qui se sont mobilisés depuis plusieurs semaines pour préparer cette fête.
Ce sont les trois premières au classement général qui ont franchi la ligne d’arrivée et le classement final reste inchangé à savoir Amélie ROME sur la plus haute marche du podium suivie de Marie Claude PAGEAU et Lidwine FACQ. Petit incident de course en fin parcours avec la perte de connaissance de l’une des coureuse, Marie Larigaldie mais vite prise en main par le service médical et sanitaire. Tout va bien pour elle. Tout le groupe est à féliciter car depuis deux jours les conditions climatiques ont durci la course.
La soirée de remise des récompenses en présence des autorités locales sera suivie par la projection du film de la semaine. Après le diner buffet, c’est une troupe de danseurs et danseuses accompagnés de percussions qui ponctuera cette belle journée jusque tard dans la nuit foundiounoise.
Demain, retour sur Dakar avec visite de l’ile de Gorée ou l’ile de N’Gor avant de reprendre l’avion dans la soirée.
Merci à tous ceux et celles qui ont suivi à travers notre site ces nouvelles aventures de « femmes qui courent pour apporter des crayons aux élèves sénégalais »………longue vie à la SENEGAZELLE.

Classement.

Classement final.