Rejoignez-nous sur Facebook !

POKHARA

C'est très tôt ce matin en bus que le groupe est parti vers l'aéroport de Tribhuvan afin d'effectuer la liaison entre la capitale et Pokhara. L'activité matinale de cette partie de l'aéroport est toujours très intense le matin car beaucoup de vols intérieurs sont programmés en matinée vers Lukla (pour les trekkeurs qui vont vers l'Everest) ou Pockara (pour ceux qui vont vers l' Annapurna). Les formalités sont simples ...mais compliquées. Il faut une photocopie du passeport, .....il faut séparer les femmes et les hommes mais il n'y a que des femmes dans le nôtre...pas facile à expliquer aux douaniers...bref simple mais compliqué.

 

Un vol court mais majestueux qui offre un visuel imprenable sur la chaîne himalayenne. Boudha Airline ou Yéti Airline, ça ne s'invente pas, ça se vit. Un petit café offert par l'hôtesse, un bonbon, quelques photos et nous voilà déjà arrivé...trop court pour certaines mais trop beau à l'unanimité... Hélas, ce matin, pour des problèmes techniques, l'un des trois avions réservés a été retardé de deux heures ce qui a décalé tout le programme de la journée.


C'est à Pokhara, ville située à 850 m d’altitude dans la vallée du même nom, et aussi fréquentée que Kathmandu que s'est déroulée l'étape du jour. En nombre d'habitant, c'est la deuxième ville du Népal. Elle est la plus proche de la chaîne des Annapurna qui se reflète dans le lac Phewa, tout comme les sommets Dhaulagiri. et Machapuchare. Trekkeurs, jeunesse népalaise moderne et ethnies Magars et Gurungs se côtoient en toute harmonie.


C'est la SHREE LILA SCHOOL qui accueille le groupe dans leur école située sur un des sommets qui surplombe la ville. La fête organisée de longue date est rythmée et colorée. La première distribution du séjour est très attendue. Les échanges entre enfants et adultes sont hésitants mais rapidement les sourires rendent la tâche plus facile. Dans certaines classes des chants ponctuent la distribution. Comme disait Boudha, "ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent. ". Ce moment d'échanges si attendu, c'est maintenant, en vrai dans cette petite école népalaise, à 9000 kilomètres de chez nous.


Mais il y aussi une course qui attend les concurrentes. La première étape tracée par le directeur de course est originale car la ligne d'arrivée située quatre cents mètres en contre-bas est visible de la ligne de départ. Des singes ont été vu par les baliseurs tôt ce matin dans la forêt que vont traverser les concurrentes. La première à franchir la ligne d'arrivée est Myriam CRETE (voir classement du jour).


Après le déjeuner à Pokhara, déplacement vers Begnas Resort où nous séjournerons 3 nuits; c'est en bateau à rames que nous nous rendons dans cet écrin niché dans la végétation à flanc de colline. Un très bel endroit qui permettra aux filles de bien récupérer entre les efforts.


Demain, une étape "contre la montre"...affaire à suivre....

 

Classement étape 1 - Lac de Pokhara