Rejoignez-nous sur Facebook !

Vendredi 4 Décembre.

Les p'tites mains...

Sur ce drap immaculé, deux cigognes venues d'Alsace on installé un nid douillet... Sophie Lacogne et Sophie Symaniak y ont déposé leurs palettes de peintures. Awa N' dour et Bineta Thior se sont précipitées sous le manguier de l' école pour être les premières à poser leurs mimines rouges et bleues sur cette toile.

La case des touts petits sera terminée ce soir, c' est certain ! Cette cinquième mission Batirun est donc en train de se réaliser. Le bonheur de chacun est une histoire, une histoire solidaire d' abord et tellement concrète. Une histoire personnelle aussi de celles et ceux qui se sont mis en « chantier » des mois auparavant pour pouvoir venir ici et financer cet édifice. Durant cinq jours, ils ont parcouru la savane, soulevé des brouettes de ciment, fait voler les parpaings et recouvert le tout d' un écrin de crépis protecteur en prévision du prochain hivernage (la saison des pluies, ici).

 

Les sourires des deux Sophies en disait long sur le bonheur et l' intensité des échanges durant ce chantier. Les petites mains des enfants de maternelle ont porté à leur bouche les ballons de baudruche qui accompagnaient cet atelier*

La grande fête de demain s' annonce grandiose, colorée et très sonore. Avant cela il y aura eu la course de cet après midi dans les palétuviers et les jardins fleuris de Cajou. Ce petit village où sera donné le départ de l' avant dernière épreuve sportive sera accosté en pirogue par le peloton des concurrents : un régal encore après la course de nuit d'hier soir sur l' île de Firane.

 

Mohammed, Aissatou et leurs copains de l' école des touts petits, un instant effarouchés par cette effervescence autour d' eux, se souviendront longtemps de ces jeux avec les filles et les gars venus de si loin pour leur construire une école. La belle équipe croule sous les congratulations et les cadeaux de toutes sortes. Cette immense reconnaissance à laquelle se sont ajoutés les petits bisous et les grands sourires dessinés sur le visage des enfants.

 

Demain, les petites tables rondes et les petites chaises qui équipent la classe seront à demeure. Sur chacune d' elles des fournitures scolaires seront disposées. Puis le dernier Batirunner fermera discrètement la porte en fer de la case en dur derrière lui et profitera de ces instants uniques où l' émotion, la fierté et surtout l'énorme sentiment d'utilité nous remplira tous...

 

Merci Sophie, Merci Sophie... de cette bande annonce d'aujourd'hui.

 

 

 

 

 

 

* A écouter sur radio batirun sur cette page

Classement.

Radio Batirun.